La fin de la machine à vapeur


machine à vapeur  Les syndicats français, mais surtout les extrémistes de la CGT et de Sud mènent des combats d’arrière-garde contre la suppression de privilèges anachroniques. C’est le cas avec la grève des intermittents du spectacle mais aussi avec celle menée par la CGT et Sud rail.

Le monde du transport évolue, seuls les cheminots français ne s’en rendent pas compte. Depuis plusieurs années, l’Europe qui lutte fort justement contre les positions de monopole dans tous les domaines, a légiféré sur le ferroviaire de manière à ce que la concurrence puisse s’y exercer.

Quoi de plus logique ! Que diraient les grévistes du rail français si l’Etat les obligeait à voyager sur la seule compagnie aérienne Air France ? Ou si la chaîne de supermarché unique et nationalisée décidait de fermer ses magasins pour une grève illimitée ?

Plus sérieusement, le ferroviaire doit devenir comme l’aérien, libre, ce qui implique enfin des changements profonds. Les acteurs du transport seront sans doute dans un premier temps, nos voisins immédiats. Rien d’anormal.

Mais cela implique des rôles différents pour le gestionnaire des infrastructures, ou par exemple les gares qui seront prestataires de service, comme le sont aujourd’hui les aéroports, sans que personne n’y trouve à redire.

Cela bien sûr aura pour conséquence première l’impérative nécessité pour les personnels français de la SNCF de changer de braquet… pour le plus grand bien du consommateur.

Avec bien sûr des conséquences inéluctables comme la fin du statut… ou d’une grève comme aujourd’hui alors que la réunion de concertation avec les pouvoirs publics n’a pas encore eu lieu.

La réaction du gouvernement sera une indication forte de son courage pour régler ces deux problèmes en appliquant son précepte de justice et donc en traitant les intermittents et les cheminots exactement comme tous les autres travailleurs français.

 

 

par Daniel Sango

10 commentaires sur « La fin de la machine à vapeur »

  1. La réaction du gouvernement sera une indication forte de son courage pour régler ces deux problèmes…
    Ce qui est tout à fait exact, il en existe un troisième c’est la modification du découpage des régions. Le gouvernements face à ces trois réformes joue sa crédibilité.

    1. ce soir a la télé, PEPY, Guillaume annonce un déficit cumulé de 400 Milliards!
      qui confirme,,,???

  2. Article inutile s’il en est. Leurs statuts ils l’ont gagné, leur enlever serait participé aux politiques de nivellement par le bas du patronat. Plutôt que de batailler pour leur retirer leur acquis, il serait bien plus bénéfique de réclamer que tout le monde accède aux mêmes avantage.
    L’ouverture à la concurrence du ferroviaire en Grande Bretagne n’a fait que détruire plus rapidement ce moyen de transport en ne privilégiant que les ligne les plus rentable.
    Bref est ce que tout doit être ouvert à la concurrence, je ne le penses pas !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s