Réintroduire des ours (slovène) dans les Pyrénées ? Non…

brehm_ours3Faut-il réintroduire des ours dans les Pyrénées (de Slovénie ou même d’ailleurs) ? Voilà une question qui captive les Béarnais, les Bigourdans et même tous les Pyrénéens. Alternatives Pyrénées reçoit de nombreux communiqués d’associations pour ou contre la réintroduction, mais aussi des points de vue plus personnel. Vous faire connaître ces différentes approches de la question nous tient à cœur. C’est pourquoi nous les publions. Cette semaine deux articles. Un contre, une lettre ouverte adressée au Premier Ministre, par Nicolas des Ligneris (ci-après) et un communiqué de presse (article suivant) des associations Pays de l’Ours-Adet et FERUS.

Monsieur le Premier Ministre
Les ours slovènes vivent en société heureuse au milieu de forêts accueillantes dans lesquelles ils peuvent se nourrir, hiberner, se reproduire. Pour gagner les voix de quelques nostalgiques d’une espèce définitivement disparue des Pyrénées, au plus grand mépris du droit des animaux à disposer d’eux-mêmes, on pourchasse, endort, capture et déporte ces ours pour les transférer dans un milieu différent, inconnu d’eux, dans lequel la ressource alimentaire principale est la viande d’ovins. Cela se fait à grands frais d’argent public emprunté sur la tête de nos petits-enfants, alors que des milliers de citoyens ont à peine de quoi vivre. Il est grand temps d’arrêter cette gabegie, et incidemment de se demander pourquoi on ne réintroduit pas l’ours (slovène ou d’ailleurs) dans les bois de Boulogne et de Vincennes où nos rois les chassaient avec bonheur…

Nicolas des Ligneris