Bayrou nommé Ministre de la Bonne Parole ?

Bayrou PoeytoLes spéculations vont bon train dans le microcosme des élus prêts à tout pour être réélus, et le Béarn en possède beaucoup.

Emmanuel Macron est face à un problème difficile, que faire de François Bayrou ? L’homme est plutôt encombrant, il fait partie du décor de la politique française depuis des décennies, et n’a jamais fait rien d’autre ou si peu. Bref le contraire du profil que veulent les « marcheurs ». Il est haï par la droite et beaucoup de centristes et ne peut donc être utilisé pour équilibrer vers la droite son équipe. Pourtant il a participé à l’élection en apportant les quelques voix, décisives ?

On le sait François Bayrou est un conteur, et son souhait de voir la vie politique moralisée est un objectif inoffensif et consensuel de Macron. Il excellerait à ce poste.

C’est un moindre mal. Pourtant, dans les conséquences à suivre il en serait une plutôt mauvaise…

Une fois de plus Bayrou montrerait son profil de girouette. Après avoir très durement critiqué et condamné le programme de Macron, après avoir juré qu’il ne se consacrerait qu’à Pau, il s’engagerait dans un cumul ingérable et inacceptable.

En effet, on voit mal dans un gouvernement Macron un cumulard qui occuperait les fonctions de Ministre, de Président du MoDem, de Maire de Pau, et de Président de l’agglomération paloise…

Et en démissionnant de sa fonction de Maire, qui pour le remplacer ?

Dans une nouvelle élection, c’est Josy Poeyto qui se retrouverait en première ligne comme candidate et peut être au balcon de l’Hôtel de Ville…

Surréaliste ! Catastrophique ! Impossible !

Mais la situation est encore plus complexe car l’attrait des législatives a fait sortir du bois tous nos jeunes et brillants candidats, avec si possible bien sûr le maillot « d’En Marche! »

Sur la première circonscription on parle de Michel Bernos, Maire de Jurançon et de Josy Poeyto ! Que de nouveauté !

La communication des investitures de Macron paraîtra demain jeudi, on attend donc les déceptions pour les « marcheurs » béarnais qui attendent de nouveaux visages ayant un vrai métier, dans lequel ils ont déjà montré tout leur talent.

Il ne restera plus que voir réélu jean Lassalle et David Habib pour compléter le panorama du renouveau en Béarn.

Pourvu que je me trompe !

Daniel Sango

Crédit Photo : La République