Pau : la gabegie en spectacle

le-zenith-de-pau-en-1992-quelques-mois-avant-son_2260730_800x400 Depuis des années les Maires des communes se sont lancés dans des investissements coûteux et sous utilisés. On connaît la course des petites communes aux salles polyvalentes qui essaiment dans nos campagnes, chaque Maire, roitelet champêtre, voulant la sienne.

A Pau où on joue dans la catégorie des coqs, c’est la même chose. Il suffit de faire le tour des innombrables médiathèques, largement sous utilisées et extrêmement coûteuses (chaque ouvrage prêté coûte environ 10 euros au contribuable : « Le livre d’or » AP du 6 août 2012) pour comprendre l’ampleur du phénomène.

Dans cette période où l’État demande un petit effort financier aux Maires et où ceux-ci font preuve d’une mauvaise foi indécente, l’agglomération paloise se distingue encore.

Lons inaugure son nouveau centre culturel, avec une magnifique salle de spectacle de 300 places assises (ou 900 debout avec tribunes repliées, 760 m² avec ses annexes) avec une grande scène de 10m/ 12m. On y apprend qu’elle sera utilisée 16 fois par an (La République) Indécent…mais classique !

Il existe déjà dans l’agglomération un nombre important de salles de spectacle toutes peu utilisées. Du petit Saint Louis au Zénith modulable de moins de 1000 personnes à plusieurs milliers en passant par le Casino (540 places) et les nombreuses autres salles de théâtre, MJC et médiathèques. Toutes sont très peu utilisées, sauf le Zénith, mais qui dispose lui aussi de nombreuses soirées libres. D’autant plus ennuyeux qu’à chacune de ces salles sont associés des amortissements et des coûts de fonctionnement dus au personnel en charge et à l’entretien…

Mais évidemment, « André » Bayrou peut faire encore pire puisqu’il programme lui aussi sa nouvelle salle de spectacle de 750 places dans le secteur du foirail !

Celle ci n’est même pas souhaitée par les acteurs culturels (« Nouvelle salle de spectacle à Pau : notre journal réunit les acteurs culturels ». La République du 25/9/2014).

Ce serait une déclaration de guerre à la minorité de palois qui finance cette gabegie par ses impôts locaux, qui, malgré les promesses, continuent à augmenter !

D’autant que dans son projet, il envisage de construire aussi trois salles pour le cinéma le Méliès.

Concernant ce cinéma, il existe une bien meilleure solution qui consiste à confier au CGR cette activité Art et Essais dans les salles du Saint Louis. Les palois pourraient y voir la même programmation au même tarif, sans que cela ne coûte un euro au contribuable ce qui constituerait un progrès et une économie conséquente pour l’agglomération.

 Il faut dire qu’en ce qui concerne la culture au niveau de l’agglomération, il règne une grande pagaille. Pas de mise en commun globale pour une réelle coordination avec à la clef un budget global énorme, somme des budgets de l’agglomération et de chacune des communes. Chaque commune y allant de ses manifestations, de ses subventions aux innombrables associations culturelles.

Il faut bien sûr y rajouter les subventions venues du Conseil Départemental, de la Région et de l’État.

J’aurai l’occasion d’y revenir, en détail…peut être.

Quand les contribuables s’éveilleront …

par Daniel Sango