Mais comment feront-ils?

Pau EspositoUne campagne électorale , qui dure à Pau depuis de trop longs mois, nous assaille chaque jour de promesses. C’est à qui fera plus et mieux que l’autre. On promet…

On promet, cela ne coûte rien, tout en sachant que ce sera financièrement impossible et le moment venu on nous dira, comme le fait d’ailleurs l’actuel gouvernement (et ceux qui l’ont précédé) qu’on ne connaissait pas l’endettement réel de la ville, qu’on ignorait l’importance de tel ou tel poste des frais de fonctionnement, bref on avancera des excuses pour justifier l’inaccomplissement des promesses.

Et pourtant ! Tous ces marchands de rêves ignorent-ils que l’Etat, contraint de faire des économies, va réduire sa dotation de fonctionnement aux communes, que le président de l’Association des maires de France n’a pas caché son inquiétude en rappelant que cela aurait des conséquences majeures sur les investissements et donc sur l’emploi, notamment dans le bâtiment ? Et encore plus fort, on nous promet une diminution des impôts. Mais comment feront-ils alors qu’ils ne savent pas ce qu’il y aura dans la caisse ?

Ceux qui gèrent leur foyer, leur commerce, leur entreprise savent qu’on fait seulement avec ce qu’on a. Nous devons avoir nos priorités, mais une chose est sûre le rêve se termine quand on se réveille.

– par Pierre Esposito (*)

(*) Porte parole de le liste, Pau Bleu Marine