La France championne du monde!

grève

Alors que la place de la France régresse dans de nombreux classements, pour d’autres, elle reste en tête, comme celui des dépenses publiques, du nombre de fonctionnaires ou d’élus par habitants. Il en est un pour lequel elle occupe aussi la place de numéro un mondial, celui des jours de grève.

« Il ne semble pas y avoir d’équivalent à la France dans des pays comparables, c’est à dire démocratiques et industrialisés. En 2008, l’Observatoire du dialogue et de l’intelligence sociale dressait un palmarès européen. Frappant.

La France y était largement en tête des pays avec le plus grand nombre de jours de grève, avec deux fois plus de journées de conflit que son suivant, l’Espagne. Qui elle même comptait deux fois plus de journées de conflit que son suivant direct, l’Italie. La France totalisait quatre fois plus de jours de grève que l’Angleterre et trente fois plus que l’Allemagne ou l’Irlande, selon Jean-François Chantaraud, fondateur de cet observatoire qui publie régulièrement un « Etat social de la France ».

Et non seulement on a plus de journées de grève qu’ailleurs, mais les conflits sont plus longs et perturbant pour la société. » (France Info lundi 23 juin 2014)

Menée par une CGT d’une autre époque, motivée plus souvent par des arrières pensées politiques, les bataillons de travailleurs exploités montent au front. Les cheminots, champions du monde du statut le plus avantageux et anachronique, aux effectifs pléthoriques, les contrôleurs aériens, nantis parmi les nantis, les intermittents du spectacle dont le statut est si injuste que leur nombre augmente sans cesse, les employés de la SNCM, battus à plate couture par leurs concurrents de Corsica Ferries, …etc, jusqu’aux employés des transports publics palois.

Une lueur d’espoir cependant, The Economist calcule que le nombre de jours de grève pour 1000 employés est tombé de 164 à 77 entre 2005 et 2011.

 

 

par Daniel Sango