La manif pour eux et seulement pour eux !

ange-sourire-reimsJusqu’où est capable d’aller l’être humain afin de partager ses folles convictions, en entraînant dans ses pas, afin d’assouvir ses passions, ceux des enfants posés sur les siens en usant de blablas et leurs odieux désidératas … durant les guerres, ou les manifestations publiques où, hystériques, les adultes mettent leurs bambins en avant, parfois en péril, afin de convaincre la majorité silencieuse, que leurs actions, bien que périlleuses, échappant à l’entendement des enfants, servira une cause insufflée par des militants qui ne sont autres que papa et/ou maman ou les deux à la fois … eux qui auront pris leurs chérubins pour des pantins, pourquoi pas des appâts …

A ces revendications seules susceptibles de convaincre l’ensemble de notre société qui, sous le spectacle désolant de rejetons ivres de joie de faire plaisir à leurs parents, toutes et tous réunis dans un fol élan, se persuadant de l’évidence des actions qu’ils mènent tambour battant à ce moment-là de la manifestation … contre le mariage homo par exemple ou à l’encontre de tout ce qui dans les gènes demeurent une gêne pour le rétrograde bassement averti que la seule raison, devenue une obsession, est celle juste et qu’il nous faut seule considérer dans un monde où la primeur est celle de voir évoluer chaque chose entre nous, et si possible, dans le respect de chacun, afin que nous puissions vivre en osmose !

Est-ce si normal que les enfants de parents manifestant pour tous, des mômes, si importants dans une famille dite traditionnelle, ayant pour parents, la seule femme, le seul homme capable de porter à leurs rayonnements, soi-disant, hissent ceux-là à qui ils souhaitent le bien-être, sur des abribus afin de dénoncer les coquins d’homosexuels apparentés à des pervers sexuels … et cet acte de bravoure, mis au goût du jour afin de dénoncer un mariage d’amour obtenu légalement par la voix d’un gouvernement veillant à ce que chacun trouve sa place, toutes et tous flanqués de ses différences dans notre beau pays de France !

Dites-moi, où se trouve la vérité tandis que papa maman, fiers de leur avorton, incitent ce dernier à parader quand ces mêmes parents souhaitant démontrer au monde entier que l’unique famille, celle perpétuée, auréolée, soudée par les voix de la spiritualité serait celle de deux genres différents assemblés et unis pour l’éternité au sein d’une église qui n’a pas la primauté ! Ces parents-là détiendraient-ils la vérité ?

Le Bonheur n’appartiendrait-il qu’à ces couples dits hétéros, vindicatifs et bornés dans un monde méli-mélo où se multiplient les ragots telles des hosties, victimes de salauds, elles que l’on avale après avoir tourné le dos …

Où aimer n’est plus affaire de sexualité mais bien de partager l’amour, le vrai, le seul, l’unique, sans le moindre préjugé !

Bien à vous.

Samie Louve

Lettre ouverte de la Manif pour Tous 64 à madame Colette Capdevielle

Lettre ouverte à Mme Capdevielle Manif pour tousSerge Harismendy, responsable de La Manif Pour Tous 64, interpelle la Députée Colette Capdevielle suite aux manifestations ayant eu lieu lors de la visite à Bayonne de Madame Taubira.

Madame notre députée,

Au lendemain de la visite de madame Taubira à Bayonne, vous avez jugé utile dans votre dernière lettre publique d’évoquer la présence de manifestants à l’extérieur de l’enceinte de la faculté et de mettre en cause la « Manif pour tous ».

Contrairement à ceux qui manifestaient en faveur des droits des prisonniers basques et qui ont eu droit, a posteriori, à toute votre empathie, les autres, frappés d’anathème, n’ont eu droit dans votre lettre qu’aux insultes et aux sarcasmes.

Mais au fait qui étaient-ils cette centaine de manifestants violemment repoussés loin de la faculté par un escadron de CRS avec boucliers, matraques et bonbonnes de gaz lacrymogène ?

En dépit de vos affirmations ce n’était pas la «manif pour tous» car elle n’avait pas appelé à ce rassemblement ; j’y étais cependant, à titre personnel.

Si vous aviez eu le courage politique de vous approcher un peu, vous auriez découvert un « échantillon assez significatif » du peuple français, ni « rance », ni « provocateur », ni « irresponsable », ni « obscurantiste », à moins que ce ne soit ainsi que vous jugiez les millions de français qui, depuis plus d’un an, contestent votre vision de la société.

Mais vous auriez aussi découvert que ces personnes ne manifestaient pas contre le « mariage pour tous » contrairement à ce que vos obsessions vous ont incitée à croire….

Vous auriez entendu : « l’objection de conscience c’est mon droit »… inscrit dans la Constitution et la Convention Européenne des Droits de l’Homme, alors que vous proposez de supprimer ce droit.

Vous auriez entendu : « la famille doit rester le premier éducateur des enfants », comme la déclaration universelle des droits de l’homme le stipule, alors que le ministre de l’éducation veut arracher les enfants aux déterminismes familiaux pour les faire conditionner par l’école.

Vous auriez entendu « à l’école primaire écrire compter oui ! le gender non ! », alors que l’ABCD de l’égalité ou le film « Tom Boy » sous prétexte d’égalité ou de lutte contre l’homophobie jettent le trouble dans l’esprit de nos enfants et de nos adolescents.

Vous auriez entendu : « familles menacées, nation en danger » alors que ce gouvernement multiplie les attaques tous azimuts contre les familles.

Voilà ce que vous avez raté et que vous ne risquiez pas d’entendre dans un amphithéâtre verrouillé au propre comme au figuré dans lequel n’ont été abordées que des questions soigneusement sélectionnées et préparées à l’avance !

La police de la pensée règne dans la sphère publique, tout est calme dans l’amphi 400, dormez en paix bonnes gens !

Serge Harismendy