Pau à Vélo et l’iNOguration de la passerelle de Franqueville

Heureux les Palois ! Ils disposent sur la rive gauche d’un superbe parc naturel, un lieu de loisirs rare si près du centre ville. Un régal pour les centaines de promeneurs à pied, à vélo, parents avec poussettes et même fauteuils roulants.

Les concepteurs ont trouvé là un excellent compromis entre nature sauvage et aménagements pour la promenade. D’aval en amont, depuis les abords du golf et la passerelle de Billère jusqu’à celle de Franqueville en passant par le jardin Marsan, les anciens haras, l’envers de la base nautique et la digue Heïd. Certes la traversée de la rue du 14 juillet est un point noir pour lequel il faudra trouver une solution à terme. Passé ce seul point de conflit avec la circulation automobile, cette balade sur les berges du gave redevient un vrai délice. Hélas, quand on arrive du côté de Franqueville, on est saisi par une monstruosité : la superbe passerelle cyclable flanquée de ses deux escaliers infranchissables. Pas un des promeneurs interrogés sur place qui ne ricane devant cette absurdité, cette offense au bon sens, ce pataquès architectural et ce gâchis. Les lieux se prêtaient pourtant à une rampe appuyée sur le talus de la rocade et permettant ainsi l’accès à tous, inclus les PMR, les cyclistes du quotidien aussi bien que ceux qui suivent la voie verte V81 qui reliera la Méditerranée à l’Atlantique. Cette rampe aurait permis, permettra un jour n’en doutons pas, la poursuite d’un cheminement fluide, une liaison aimable avec la rive droite, la grande ville et même le château Franqueville puis le chemin Henri IV. François Bayrou, bien conscient que ça ne va pas, propose une rampe en bois (Conseil Communautaire du 31 novembre), puis un ascenseur (!). Une réunion est prévue avec Pau à Vélo lundi 14, quelques jours avantl’iNOguration. Qu’en sortira-t-il ? L’annonce de la prochaine mise en chantier d’un accès satisfaisant pour tous les usagers (et de vraies propositions pour le vélo en ville) ou un simulacre de consultation de plus, comme celle du plan Vélo 2030 ? De toute façon, on n’inaugure pas un équipement inachevé. Alors, participez au « chahut revendicatif » sur place à la passerelle de Bizanos/Mazères-Lezons le 18 mai à 18 h 30.

Toutes les infos sur cette action et autres sur : http://www.pauavelo.fr/

Pau, le 12 mai 2018

Les administrateurs.

 

Notre proposition d’une rampe en courbe telle que figurant dans le dossier envoyé le 29 mars :