Fin de PSA ?

015200BE02718912-c1-photo-logo-peugeot-2010Première réalité: PSA est ruinée car elle a probablement été mal gérée. Sa (mauvaise) gestion incombe en effet aux pdg et administrateurs et non à ses salariés. Signalons d’ailleurs que les émoluments de ces gestionnaires resteront élevés quelle que soit la gestion de cette société. La suite normale est un redressement judiciaire puis une liquidation judiciaire d’une société en faillite.

Deuxième réalité : Pour éviter cette conséquence socialement explosive, PSA retarde l’inéluctable et cherche un repreneur. Dongfeng avec son cash frais propose d’acheter PSA.

Conséquences : Dongfeng en tant que propriétaire exigera présidence et transfert des technologies et brevets de pointe. Dongfeng, société chinoise, délocalisera les outils industriels et licenciera par charrettes de « plans de sauvegarde de l’emploi » le personnel.

Conclusion : On se dirige vers une liquidation judiciaire de PSA qui profitera à un constructeur chinois. Schéma classique connu des industriels dans notre société française ultra-libérale de prestations de services.

– par ashke