Quelle équipe !

melenchon-et-les-siensLa campagne des présidentielles a commencé. Elle va se caractériser par une montée des extrêmes (Le Pen et Mélenchon), enfin pas trop j’espère, il est donc important de bien lire, aussi, les programmes de ces deux partis qui pourraient, s’ils étaient au pouvoir, couler la France.

Informé de la sortie du premier livre programmatique de Mélenchon, « L’Avenir en commun », j’ai parcouru son site Internet pour un premier contact avant d’acheter l’ouvrage.

Et mon premier choc est venu de la rubrique  » l’équipe du programme » qui présente les participants à la rédaction. 19 personnes jeunes puisque toutes ayant moins de 40 ans, sauf l’incontournable Jacques Généreux, et des professions que l’on qualifiera, d’intellectuelles :

Maître de Conférences des Universités
Maîtresse de Conférences de Droit Public
Etudiante à Sciences Po
Statisticien Docteur en Economie
Etudiante en Droit Public et Sociologie
Doctorant en Droit Constitutionnel
Docteur en Droit, Fonctionnaire Territorial
Haut Fonctionnaire
Etudiant en Ecole d’Ingénieur Agronome
Ingénieur Agronome investie dans la vie Associative
Doctorant en sociologie
Employée par le Groupe parlementaire « La Gauche Unie » au parlement européen
Fonctionnaire dans le Domaine de la Justice (ENA)
Enseignante des Sciences Politiques
Fonctionnaire dans la Culture (ENA)
Maître de Conférence (Agrégée de SVT)
Doctorant en Sciences Sociales
Etudiant à Sciences Po
Etudiante à l’Institut d’Etudes Politiques

Il y a de quoi être étonné ! Pour un parti qui veut faire le bonheur du peuple, aucune personne ayant connu la vraie vie !

Aucun travailleur, comme dirait la gauche ! (On comprend que les caciques du PC aient quelques réticences…)

Et ne parlons pas des ouvriers commerçants, agriculteurs ou chômeurs, incapables bien sûr de savoir et de rédiger ce qui est bon pour eux…

Ca commence vraiment mal, pour quelqu’un qui veut donner la parole au peuple …

Il ne faudra pas s’étonner si son programme hors sol représente les délires d’enfants gâtés déconnectés du réel.

La suite après la lecture de « L’avenir commun »

 Daniel Sango