Pau, un silence assourdissant !

imgresPardonnez cet oxymoron, mais on ne nous dit pas tout. Rester taiseux sur certains événements, même s’ils peuvent être classés dans les faits divers, conduit à s’interroger davantage sur les raisons du silence qui les entoure que sur la nature de l’évènement lui-même. A l’occasion d’une réunion de quartier des voitures ont été dégradées et des vols y ont été commis.

 Habituellement Alternatives Pyrénées fait plus dans le réflexif que dans l’informatif, une fois ne sera donc pas coutume. Si nous en parlons c’est parce que la presse locale est restée bien silencieuse sur ces faits. Le lundi 23 février en soirée, se tenait une réunion de quartier au Hameau, dans ce bâtiment de facture récente en bordure de la rivière et de l’avenue de Buros,  200 personnes étaient réunies à l’appel des élus pour réfléchir sur l’avenir du quartier, préoccupation fort louable au demeurant.

 Des élus il y en avait et pas des moindres puisque François Bayrou, lui-même, était accompagné de Josy Poueyto,  Jean-Paul Brin et  Marc Cabane. De quoi donner un certain relief à la manifestation.

 Relief sans doute, mais déconvenue également puisque à la sortie de cette rencontre sept voitures de participants ont été visitées avec effraction, comme il se doit, et des vols d’objets de natures différentes ont été commis. Parmi ces véhicules, quatre appartiennent à des élus ou employés municipaux.

 Des plaintes ont évidemment été déposées. Il y a fort à parier que parmi les sujets débattus lors de cette soirée, celui concernant la sécurité  devait à l’évidence être évoqué.

 Mais pourquoi bon sang entourer ces faits d’une telle chape de plomb ?

 

Pau, le 25 février 2015

Par Joël BRAUD

Crédit Photo : Ascension Torrent – La République des Pyrénées.