Les chantiers de François Bayrou.

imgresSitôt élu maire de Pau, François Bayrou va devoir faire face à un certain nombre de chantiers et prendre des décisions rapides dans des domaines très divers. Il en va ainsi de la vie de chaque édile nouvellement en poste. Essayons d’en connaître la liste.

 La sécurité, parce qu’il faut commencer par ce qui trouble certainement de la façon la plus prégnante la tranquillité des citoyens palois. Depuis ces derniers jours des voitures brûlent dans le secteur du quartier Saragosse et Lyautey. Elles sont au nombre de sept  et visiblement, l’enquête piétine. La Police nationale, par la voix du directeur départemental adjoint a beau dire que « des consignes de vigilance et de patrouilles sont redoublées », une inquiétude bien compréhensible s’installe. La police municipale n’est pas encore renforcée et en l’état actuel de son effectif, ne peut assurer une présence nocturne. Alors on parle de caméra de vidéo-protection au coût encore non évalué. C’est le chantier qui au départ n’était pas prioritaire mais qui, au vu des circonstances, est en train de le devenir.

Parallèlement à cette sécurité qui, si l’on n’y prend garde, va vite envahir les esprits, il y a également cette promesse faite aux syndicats des policiers de la police nationale d’améliorer leurs conditions de vie dans les locaux du commissariat de la rue O’Quin. Les sanitaires et les vestiaires sont en mauvais état paraît-il. On se demande pourquoi cette promesse alors qu’il s’agit d’un service de l’Etat et que nos impôts locaux ne sont pas faits pour cela. Mais l’engagement est pris.

Les Halles de la ville de Pau, elles font partie des grands chantiers  que la nouvelle majorité a désignés comme prioritaires. Le budget doit être finalisé très prochainement et, là encore, cet engagement lourd devra figurer au débat des prochaines orientations. Attention, investissement important.

La baisse des impôts locaux. L’engagement  d’une baisse de 1% par an n’est pas tombé dans les oreilles de citoyens sourds surtout que la ville de Pau figure en bonne place parmi les villes les plus chères de France. Mais que l’on ne s’y trompe pas ce ne sera pas une baisse correspondante à la charge de chaque contribuable mais à 1% du budget de la ville ce qui n’est pas la même chose. Ainsi à partir de cette base, la taxe d’habitation passerait de 22,48% à 22,26% (soit – 0,22%) et la taxe foncière de 25,10% à 24,85% (soit -0,25%). Ce sera difficile d’autant que la dotation de l’Etat qui couvre environ un tiers du budget, diminuera selon les estimations d’un cinquième de ce qu’elle était.

La voirie se trouve dans certains secteurs, dans un état que certains n’hésitent pas à qualifier de lamentable. Les  prédécesseurs ont convenu qu’on avait un peu abandonné le sujet lors des mandatures précédentes. Il va falloir rattraper le retard. Combien de temps cela prendra-t-il ?

Il reste encore à financer la dernière tranche des travaux de la piscine « Pyrénéo » et tant d’autres projets comme les vestiaires de certains équipements sportifs. Il va falloir faire des choix et surtout réduire le train des investissements.

Alors Mesdames et Messieurs de la majorité municipale, ne vous dispersez pas, surtout  restez concentrés sur la ville de Pau et son agglomération.

Pau, le 17 avril 2014

Par Joël Braud

Prochaine ouverture du stade nautique, Pyrénéo*

Pour Helene Photo N° 5 bisStade nautique 8 avril. 14O.K., je vous l’accorde il va nous falloir attendre le mois de juin pour que cette ouverture soit effective. Mais les travaux vont bon train, le denier reportage vidéo** que j’ai réalisé, vous permettra de vous en rendre compte. Mais… car, il y a un mais, les médias se sont fait l’écho de la fermeture prochaine de 2 piscines : Caneton et Plein ciel, ces deux infrastructures ont-elles à ce point mal vieilli pour que leur démolition soit nécessaires ?

A-t-on pensé qu’au nord de Pau, habitent de très nombreux jeunes qui ne possèdent comme moyen de locomotion que leur vélo, et de ce fait devront affronter le trajet du nord au sud, au milieu de la circulation et des encombrements que connait notre ville ? Quant aux pistes cyclables, elles sont le plus souvent, carrément au milieu de la circulation…

A moins qu’ils ne choisissent d’effectuer le trajet en Bus, mais ceci a un coût qui s’ajoutera au prix d’entrée au Stade Nautique.
Ne serait-il pas plus judicieux de conserver des 2 piscines à taille humaine qui se trouvent au sein du quartier nord de notre ville, où les jeunes de ce quartier peuvent accéder facilement. Pourquoi ne pas effectuer les travaux d’entretien rendus nécessaires afin de pouvoir conserver ces 2 infrastructures ?

Nous aimerions connaître la position sur ce sujet de notre tout nouveau Maire, François BAYROU, et de son Conseil Municipal.

– par Michou W-D.D.

* Le stade nautique Pyrénéo au 6 avril 2014

** La Vidéo « Stade nautique Pyrénéo », c’est ICI